fermer

- Actualités -

Une œuvre d’art de Laurent Grasso au Couvent des Jacobins

Publié le 20/12/2018

« Revolving history », une sculpture intégrée à l’architecture du Centre des Congrès de Rennes Métropole

Dans le cadre du 1% culturel, le Couvent des Jacobins accueille une œuvre d’art pérenne de Laurent Grasso. « Revolving History » fait rayonner la façade du Couvent sur le parvis et à l’intérieur du monument historique rennais.


Nef-revolving-history.jpg

 

Visible depuis le parvis du Couvent des Jacobins, Place Sainte-Anne, l’œuvre de Laurent Grasso reflète la lumière et s’intègre à l’architecture du monument du XIVème siècle. « Revolving History » est composée de 108 prismes en laiton dans les 4 baies ogivales de la nef du Couvent. Des modules en rotation qui jouent avec la lumière à l’extérieur et à l’intérieur, dans l’auditorium patrimonial de 300 places. Une fenêtre étrange, sur un lieu chargé d’histoire, imaginé dans le cadre du 1% culturel de la construction du centre des congrès.

« Passage symbolique d’une époque à une autre »


 

L’œuvre de l’artiste, qui vit et travaille entre Paris et New York, a été inaugurée officiellement le 14 décembre 2018. Elle s’inscrit dans la lignée d'autres projets de grande ampleur réalisés par Laurent Grasso dans l'espace public (Du Soleil dans la Nuit, 2012, Paris ; Solar Wind, 2016, Paris). Le lent défilement des prismes, qui s’accompagne d’un éblouissement ou d’une irradiation, produit une sensation d’étrangeté hypnotique et interroge les modes d'apparition de l'œuvre dans la ville…

 

« L’idée d’intérieur/extérieur, d’un passage symbolique d’une époque à une autre, d’une intrigue autour des allers/retours, est souvent un moteur dans mes installations » explique Laurent Grasso. L’utilisation du laiton fait également écho à son intérêt ancien pour l’esthétique des machines scientifiques, de la Renaissance au dix-neuvième siècle (microscopes, sextants, théodolites, antenne de Tesla), que l’artiste a souvent transformées en formes sculpturales, suggérant ainsi une fonction énigmatique.

 

Une œuvre qui prolonge aussi le travail de l’architecte Jean Guervilly qui a joué sur le contraste entre le contemporain et l’ancien, dans le respect de l’esprit des lieux.

 

Oeuvre-laurent-grasso-couvent.jpg

 

Photos : Destination Rennes - JF Mollière


 

ft-rennes-saint-malo.jpgLogo Ouest Congrèscoesio-france-congres.png