Restaurant la Fabrique à Rennes

Restaurants

Grandes tables, crêperies, bistrots : Rennes la gastronome

Les tables rennaises sont très prisées et d’une belle diversité. En digne capitale bretonne, Rennes mange poissons et crêpes, mais pas que… Une nouvelle étoile est née à Rennes avec l’ouverture du restaurant Ima de Julien Lemarié, qui rejoint David Etcheverry (le Saison) et Sylvain Guillemot (L’Auberge du Pont d’Acigné) dans le cercle des chefs étoilés rennais.

Rennes étoilée

Restaurant Le Saison à Rennes
© Restaurant Le Saison / Guillaume Scoazec

Sylvain Guillemot, aux commandes des fourneaux de L’Auberge du Pont d’Acigné à Noyal-Sur-Vilaine, affiche 2 étoiles. Ancien élève d’Alain Passard, il a repris très jeune une auberge sans prétention qu’il a hissé aux cimes de la grande gastronomie avec sa cuisine créative et très respectueuse du produit.

David Etcheverry dirige à Saint-Grégoire Le Saison, du nom du cours d’eau qui sillonne son Pays Basque natal. Il fait briller son étoile grâce à une cuisine moderne, élégante et amoureuse du produit.

Le Brétilien Julien Lemarié a fait jouer les pianos de La Coquerie de Lecoq Gadby à Rennes, où il a obtenu 1 étoile, avant de se lancer dans sa propre aventure en ouvrant le restaurant IMA. Ancien chef chez Yannick Alléno, il crée des plats inspirés, notamment de son amour pour l’Asie, salués par les meilleurs critiques gastronomiques. Son établissement du Boulevard de la Tour d’Auvergne s’est vu décerner une première étoile au guide Michelin en février 2018, seulement quelques mois après son ouverture… 

Autre étoile décrochée récemment, celle de Virginie Giboire, la cheffe rennaise est revenue s’installer à Rennes pour ouvrir son propre restaurant en 2017 : Racines. Une cuisine ouverte qui fait la part belle aux produits de la mer dans le respect des racines familiales de la gastronomie remarquée par le guide Michelin qui lui a décerné sa première étoile en février 2019

  • Auberge du pont d’Acigné, le Pont d’Acigné, 35530 Noyal-sur-Vilaine 0299625255
  • Le saison, 1 impasse du Vieux Bourg, 35760 Saint-Grégoire, 0299687935
  • Ima, 20 boulevard de la Tour d’Auvergne 35000 Rennes, 0223478274

Grandes tables

La fontaine aux perles
© La fontaine aux perles

L’intérêt de la gastronomie rennaise tient tant à la qualité de la cuisine de ses chefs qu’à l’opulence de son offre. On découvre ici des gastros et des bistrots, on déniche des crêperies et de la cuisine du monde, on repère des lieux tendances des food trucks aux fast good…

Rennes est une belle étape gastronomique. La réputation de ses grands chefs en atteste. Des hommes de caractère qui ont roulé leur bosse et leurs cocottes avant de venir ou de revenir ici célébrer le produit régional. David Etcheverry, Sylvain Guillemot, Julien Lemarié, Pierre Legrand, Rachel Gesbert : cinq grands noms qui ont fait la réputation gastronomique de Rennes.

Bistrots à vin

Restaurant Chez Paul à Rennes
© Destination_Rennes / Bruno_MAZODIER

De la savoureuse cuisine de marché, des produits de saison cuisinés avec audace, des ardoises qui changent au gré des arrivages et de la couleur des étals, des sélections pointues de bonnes bouteilles, ça se passe dans les bistrots tels que L’Arsouille, Bercail, Le Tire Bouchon, Un midi dans les vignes, Le Cour des Lices, Chez Paul et La Tonnelle à vins.

Tendance

Restaurant Le Mabilay à Rennes

Rennes n’échappe pas à la mode et abrite des adresses modernes dont Le Mabilay, « coffee shop et restau » à l’incroyable jardin aux pieds d’un des plus étonnants bâtiments de la ville. Ville qu’on peut sillonner en quête de l’un de ses food trucks, ces camions ambulants qui revisitent le bon sandwich de la pause déjeuner, comme Cook Cook, Le Camion à Croquer et Le Gourmet Vagabond.

Fast Good

The au fourneau à Rennes
© Destination_Rennes / Bruno_Mazodier

Pour ceux qui préféreraient s’attabler pour goûter du « Fait maison, local et convivial », telle que l’annonce la devise de la Kitchenette, l’une des institutions en matière de fast good à Rennes, il y a de quoi faire. De charmants endroits où l’on mange bien : Pique Prune, Petite Nature, Thé au Fourneau, Café Albertine…

Brasseries et crêperies

Creperie Saint Georges à Rennes
© Destination_Rennes / Bruno Mazodier

Les amateurs de bonnes brasseries seront comblés au Galopin, à la Réserve, au Café de la Paix. Et pour savourer de bonnes galettes et crêpes direction les crêperies La Saint-Georges (rue du Chapitre et rue Jules Simon), référence du genre, ou encore Ar Pillig et Ker Soazig.

Le monde à ses pieds

Restaurant Le Fuji à Rennes

Le monde s’est invité à Rennes à travers des endroits tels que Oïshi Kata, Angello, Le Fuji, Al Saj, Chez Meh, et le Rennais, voyageur inlassable, aime savourer cette délicieuse cuisine du monde !

La Bistrologie, longue tradition rennaise

Olivier Marie, journaliste culinaire, en visite dans un bistrot Rennais
© Destination_Rennes / Nicolas Joubard

Il y a 23 ans, le sommelier Christophe Boisselier ouvrait un joli bistrot, le Tire-Bouchon. Au menu : bons produits locaux et vins naturels. La bistrologie rennaise était née.

Elle est aujourd’hui ardemment mise en avant par une association, Les Ateliers du Bistrot. L’Arsouille, Chez Paul, Un Midi dans les Vignes… et d’autres encore, la cave Histoires de Vins ou la sommelière itinérante Aurélie Denais par exemple, créent des événements pour faire partager leur amour de la bonne bouffe et des bons vins. Une joyeuse bande de passionnés qui profitent de la qualité des marchés rennais pour s’approvisionner et régaler les gourmands.

La galette et la crêpe, patrimoine culinaire

La galette saucisse, célèbre tradition rennaise
© Destination_Rennes / Bruno Mazodier

Sur les marchés, dans les festivals, à l’entrée du Roazhon Park les jours de match, les galettes et les crêpes sont de toutes les festivités. À déguster sur place ou à emporter, cette tradition culinaire bretonne se savoure aussi dans les nombreuses crêperies qui émaillent les quatre coins de la ville. Farine, eau, sel, la composition est assez basique, le tour de main, lui, est tout un art.

La saveur de la pâte tient aussi à son repos, 4 heures minimum. Et puis, avant de croquer dans ces pépites dorées, sachez qu’il y a certaines subtilités lexicales : ici en Haute-Bretagne, ou Pays Gallo, on parle de blé noir et non de sarrasin, même s’il s’agit de la même plante…

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Vous souhaitez en savoir plus ?
Les équipes du Couvent des Jacobins sont à votre disposition pour accompagner votre projet d'événement et répondre à toutes vos questions en moins de 24h.